Notre mission depuis 1970 :
fr en de es it pl ru
Augmenter la trésorerie des entreprises et réduire leurs risques de crédit
  rechercher
  • SEPA : Echanges interbancaires européens : Depuis le 1er août 2014, la réglementation européenne imp...Lire la suite
  • Union européenne : Recouvrement des petites créances transfrontalières : Les députés européens ont ad...Lire la suite
  • Retards de paiement : Hausse record : Selon la dernière étude publiée par le cabinet Altares, l’écart...Lire la suite
  • Economie : Création d’entreprises : Selon les chiffres mensuels de l'Insee, le nombre d'entreprises c...Lire la suite
  • Entreprises : Amélioration du BFR : La 17ème étude annuelle du Cabinet REL, spécialisé dans l’optimis...Lire la suite
  • Affacturage : Progression des opérations : Après +9,4% au premier trimestre 2015 par rapport à la mê...Lire la suite
  • Droit : Nouvelle procédure de recouvrement de petites créances : La loi du 6 août 2015, dite loi Macr...Lire la suite
  • Economie : Production industrielle en baisse : Selon les informations publiées par l’INSEE, la produ...Lire la suite
  • Délais de paiement : Nouvelles dispositions : Le projet de la loi Macron dont la publication est pré...Lire la suite
  • Monde : Procédures collectives Argentine : Après plus de sept ans de négociation, le gouvernement ar...Lire la suite
  • Jurisprudence : Annulation d’un cautionnement : Selon l’arrêt de la Cour de Cassation en date du 19 m...Lire la suite
  • Surendettement : L'activité des commissions en recul : Selon les derniers chiffres publiés par la Ba...Lire la suite
Droit de propriété : Droit réel, c'est-à-di... Lire la suite

 > 
Contenu de l'article

Actualités

Entreprises
Amélioration du BFR
La 17ème étude annuelle du Cabinet REL, spécialisé dans l’optimisation du BFR et portant sur les résultats publics 2014 des 1000 plus importantes entreprises européennes démontre une nette amélioration de leur BFR ( Besoin en Fonds de Roulement) avec une diminution de 2,4 % de leurs besoins en fonds de roulement .
Certains secteurs se sont particulièrement distingués sur l'exercice écoulé, comme les infrastructures de transport qui affichent un BFR négatif pour la première fois depuis 2010, ou celui des hydrocarbures «qui a tiré parti d'une réduction stratégique du niveau des stocks décidée par les principaux acteurs», relève l'étude.
A contrario, les compagnies aériennes, les produits ménagers et les services informatiques ont enregistré une nette dégradation de leur BFR, en raison notamment d'un recouvrement moins rapide des créances clients.
Concernant la France, le BFR des 102 entreprises analysées s'est globalement amélioré de 5,4%, une performance similaire à celle de l'échantillon européen.
Alors que les créances clients sont restées stables, la rotation des stocks s'est accélérée et les délais de paiement aux fournisseurs se sont légèrement allongés.
En outre, 60% des dix plus grands groupes français par le chiffre d'affaires (cf. tableau ci-dessous) ont réduit leur BFR l'an dernier. Si la baisse cumulée du BFR des grandes entreprises de la région atteint 18,5% sur les sept dernières années, «seulement 13% d'entre elles sont parvenues à améliorer cet indicateur chaque année depuis 2012», précise l'étude.

Source : AGEFI/ Finyear

Retour
AFAQ ISO 9001